Histoire et valeurs des baptistes

Les baptistes dans le monde sont au nombre d’environ 125 millions et connaissent actuellement un bonne croissance dans le monde. Ils sont une des branches du protestantisme relativement importante puisqu’ils sont en passe de faire partie des plus grandes confessions protestantes sur le plan mondial.

L’histoire du baptisme commence en Europe. C’est dans les années 1610, qu’un groupe de chrétiens anglais, pétris de différents courants protestants, mal vus par les autorités anglaises de l’époque, est contraint de se réfugier au pays-Bas.

Là-bas, au contact d’une autre communauté protestante, ce groupe découvre, par la Bible, un des principes fondateurs du baptisme, à savoir, la pratique du baptême, non pas dès la naissance, mais à l’âge de raison. Ces chrétiens anglais décident donc de se faire baptisés, ce qui sera chose faite par leur pasteur, qui sera baptisé le premier.

Ainsi, on considère que ce groupe d’anglais, formèrent à Amsterdam, la première église baptiste. Leur pasteur John Smyth peut être considéré comme le fondateur du baptisme.

En 1612, un des proches du pasteur, nommé Thomas Helwys, retourne en Angleterre et fonde la première église baptiste sur le sol anglais. Et c’est de l’Angleterre que le mouvement baptiste se répandra dans les autres pays.

Pour la France, il faudra attendre environ 200 ans.

Et c’est dans le Nord, à Nomain, près d’Orchies, qu’un paysan, dénommé Caulier, organisera avec sa famille et des voisins, des études bibliques après avoir trouvé une vieille bible dans un coin de sa maison…Ce genre de cercle biblique, en marge de l’église catholique, n’était pas un cas isolé à cette époque, mais restait, vous vous en doutez, mal vu par les autorités en place. Pour autant, ce groupe biblique grandit rapidement et construisit un petit temple en 1811 à ses frais.

Les chrétiens de ce groupe furent influencés par la présence de soldats chrétiens anglais. L’arrivée d’un pasteur du nord, Jean Devisme, puis celle d’un évangéliste suisse nommé Henri Pyt, developpera leur communauté et les ancrera dans l’identité baptiste.

De 1820 à 1830, à partir de Nomain, 5 assemblées baptistes verront le jour dans le Nord, à Bertry, à Reumont, à Viesly (près de Cambrai), à Saulzoir (proche de Denain), à Lannoy (près de Lille).

Si le Nord peut être considéré comme le berceau du baptisme le plus ancien et le plus actif en France, il n’en est pas pour autant le seul. En effet, indépendemment du Nord, le baptisme se developpera également en bretagne sous l’influence galloise dans les années 1820, en Alsace sous influence germanique dans les années 1830. Quant à la ville de Paris, la prédication baptiste la touchera en 1821 à partir du Nord, mais sans suites immédiates et c’est en 1833 que le baptisme s’y implantera aidé de la région nord et de l’influence américaine.

Voici ici quelques chiffre concernant la France pour vous donner un ordre de grandeur, :

En 1870 : 2000 fidèles et 700 baptisés

En 1920 : 5000 fidèles et 1600 baptisés

En 1950 : 10 000 fidèles et 3000 baptisés

En 2000 : 40 000 fidèles et 12 000 baptisés

Ces chiffres nous font comprendre qu’en plus de leur attachement à la Bible et au baptême à l’âge de raison, les baptistes sont préoccupés par la propagation de l’évangile ; ce sont des chrétiens militants. D’ailleurs, une des grandes figures du baptisme qui incarne bien ce souci est le célèbre évangéliste américain Billy Graham, qui foulera le sol français en 1986 pour une mission d’évangélisation appelé Mission monde retransmise, depuis Paris Bercy, par sattelite dans de nombreux pays.

Une autre caractéristique des baptistes, c’est qu’ayant plutôt souffert de l’autoritarisme religieux et étatique, les baptistes sont foncièrement attachés à la liberté de conscience, à la liberté de religion…à la séparation de l’état et de l’église. Ils sont favorables à une laïcité éclairée, c’est à dire qui produit du respect et de l’interêt mutuels plutôt que de l’indifférence voire même du rejet.

Parmi les grands défenseurs des droits de l’homme, nous pouvons citer le pasteur baptiste Martin Luther King bien connu pour son discours : « I have a dream » et un ancien président des Etats-Unis, Jimmy Carter, lui aussi baptiste, fervent défenseur de la paix et de la démocratie dans le monde.

Pour terminer, les centres d’interêts des baptistes découlent avant tout de leur attachement premier à la personne même du Christ.

Ce n’est d’ailleurs pas tant à une nouvelle religion, que les baptistes souhaitent vous attacher mais à une relation vivante et personnelle avec le Christ et avec son évangile.

Pour aller plus loin sur les baptistes, je vous recommande le livre  ‘Les églises baptistes’ réalisé sous la direction d’Etienne Lhermenault.

Pasteur principal Matthieu Lemaire

Les églises baptistes